Publié le

Balles Titleist Pro V1 – Les deux meilleurs coups de 2011

Des centaines de professionnels du PGA Tour utilisent les balles de golf Titleist Pro v1, dont une grande partie des meilleures au monde. Depuis près de 80 ans que l’entreprise fabrique des balles et de l’équipement de golf, un nombre incalculable de coups ont été joués à l’aide de Titleists partout en Amérique du Nord, en Europe et au-delà. Trier les centaines de millions de drives, les longs coups de fer et les coups de fer courts et trouver les trois meilleurs serait difficile, voire impossible. Cependant, notre personnel d’élite a passé au peigne fin le paysage des coups incroyables de la saison 2011 du PGA Tour où les balles Titleist Pro v1 ont été utilisées. Voici nos deux préférées.

Steve Stricker – 18e trou – Classique John Deere 2011

Lorsque le joueur vétéran de la PGA, Steve Stricker, s’est rendu au 18e trou du John Deere Classic en 2011, il savait qu’il avait besoin d’un birdie pour gagner. Malheureusement, son coup de départ s’est éloigné d’environ 15 mètres à gauche du fairway et s’est installé à deux pieds du bord gauche d’un énorme bunker de fairway à près de 200 mètres du difficile placement des broches du dimanche. Après avoir évalué toutes ses options, Stricker s’est senti suffisamment confiant dans son swing et sa balle Titleist Pro v1 pour s’aligner pour le drapeau et faire de son mieux pour atteindre le birdie.

Avec son pied gauche dans le sable blanc et son pied droit agrippant un bord d’herbe de fétuque en dessous, Stricker a reculé en douceur et parfaitement connecté avec son Titleist Pro v1, l’envoyant vers la broche, où il a atterri à quelques mètres et a roulé devant le trou sur une couche de frange très non menaçante. Après avoir tiré un coup de bunker de 185 verges à moins de 25 pieds, le regard de Stricker sur le birdie était clairement meilleur que ce qu’il avait prévu qu’il obtiendrait à la suite du coup de départ capricieux. Avec de l’eau glacée dans les veines, Stricker a courbé son putt dans le bord gauche du trou, assurant la victoire et envoyant un avis au monde du golf qu’il était prêt à assumer le trône laissé vacant par Tiger Woods.

Rory McIlroy – 8e trou – 2011 US Open

Sur la base de ses compétences de classe mondiale et de son approche mentale imperturbable, il peut être surprenant d’apprendre que le vainqueur de l’US Open 2011, Rory McIlroy, n’a que 22 ans. A mi-parcours de sa manche du vendredi au prestigieux tournoi américain, le jeune Irlandais avait déjà tiré à -8 et était confortablement en tête. De toute évidence, au milieu de ce que les athlètes appellent «la zone», McIlroy s’est tenu au-dessus de son Titleist Pro v1 sur le 8e trou Par-4 de 354 verges et a mis son swing doux dessus. Figé par anticipation, McIlroy a vu le coup passer à environ 10 mètres au-delà de la broche et atterrir sur le bord arrière du green.

Bénéficiant d’une inclinaison substantielle de l’arrière vers l’avant, la balle est revenue vers la broche avec le dévouement d’un soldat loyal, et après sept secondes angoissantes est tombée dans le bord droit de la coupe pour un aigle deux. La foule entourant le green a éclaté en approbation, McIlroy a tiré à -10 et le jeune homme est devenu champion de l’US Open quelques jours plus tard.