Publié le

Les pros du PGA Tour supervisent la compétition

La saison 2011 du PGA Tour s’est officiellement terminée la semaine dernière, mais une bonne partie des joueurs qui se sont frayé un chemin à travers le calendrier ont cherché des tournois étrangers pour participer au week-end dernier. Beaucoup des meilleurs joueurs de la PGA se sont rendus en Chine pour participer au Masters de Shanghai, un tournoi qui s’accompagne d’un prestige international élevé et d’énormes gains.

Rory McIlroy est reparti avec un chèque surdimensionné d’un montant de 2 millions de dollars américains après avoir battu Anthony Kim lors d’une éliminatoire qui n’a duré qu’un seul trou. McIlroy a profité d’un jeu de fer grésillant qui lui a donné une multitude d’opportunités de birdies tout au long des quatre tours du tournoi. De nombreux autres grands noms du PGA Tour ont fait le voyage outre-mer, et une poignée a terminé près du sommet du classement.

McIlroy a roulé ses balles de golf neuves et usagées sur un score impressionnant de -12, mais il a été suivi de près par Kim ainsi que par le Britannique Ian Poulter et l’Afrique du Sud Retief Goosen. Le favori de la foule nord-américaine, John Daly, a également un public passionné en Chine, et de grands groupes de spectateurs l’ont suivi samedi et dimanche alors qu’il organisait des rondes solides et se terminait à -6 pour le tournoi.

Une collection d’autres professionnels ont été attirés en Malaisie et la bourse de 6,1 millions de dollars à l’Asia Pacific Classic. Bien qu’aucun des 10 meilleurs joueurs du PGA Tour n’était présent, le tournoi très compétitif a réuni Camilo Villegas, Fredrik Jacobson et Cameron Tringale. À la fin de la ronde de dimanche, le terrain regardait Bo Van Pelt, qui a disputé une ronde sans bogey dimanche et a remporté un chèque de première place pour 1,3 million de dollars. Van Pelt a réussi un birdie dans les trous 13 et 15 en frappant de longs drives qui lui ont donné des coups de puce sur les greens par-4. Au trou 15, il a réussi à faire un birdie de haut en bas depuis le sable.

La belle ville de Stogrande, en Espagne, a accueilli le Masters d’Andalousie le week-end dernier, et le favori local Sergio Garcia a prouvé à lui-même et à sa vaste légion de fans espagnols que son jeu est toujours au top de sa forme avec une victoire d’un coup dans l’un des championnats d’Europe. tournois de fin de saison les plus populaires. Six sous la normale suffisaient pour gagner sur un parcours réputé pour ses greens qui roulent plus vite que les vagues de la mer Méditerranée.

Son compatriote Miguel Angel Jimenez a donné à Garcia une course pour son prix en argent, et après les premiers bogeys de Garcia lors de la manche de dimanche, il était dans une excellente position pour prendre le contrôle du tournoi. Malheureusement, l’état rapide des greens ainsi que les emplacements difficiles des quilles ont rendu difficile pour les joueurs de rattraper leur retard en mettant leurs balles de golf neuves et usagées dans la coupe avec des coups inférieurs à la normale. Même ainsi, Jimenez a à peine raté un putt de 16 pieds pour un birdie sur le 18e green qui aurait pu le mettre en séries éliminatoires avec Garcia, qui a maintenant remporté deux tournois étrangers différents au cours des deux derniers week-ends.